Dans l’imaginaire collectif, on est amené à se dire qu’il y a un domaine dans lequel on excelle.

Donc on est quelque fois amené à se dire que si on délaissait nos faiblesses pour se concentrer sur notre force, on deviendrait très vite Multi-millionnaire.

D’un autre côté, on se dit qu’on a rien sans rien, et qu’il est nécessaire de travailler dur pour réussir.

Mais travailler dur est-ce travailler nos faiblesses pour que l’on soit le plus complet possible, ou est-ce se mettre à fond dans le domaine où on excelle ?

Et exceller dans un domaine, normalement ça se ressent. On doit très vite se rendre compte qu’on est meilleur que les autres sans pour autant travailler plus.

Or généralement quand on nous dit qu’on est doué pour une discipline c’est qu’on apprend vite, mais juste un peu plus que la moyenne.

Donc existe t-il vraiment une discipline où on excelle ?

Notre performance dans une discipline n’est-elle pas conditionné par nos aptitudes ?

Si je suis bon en maths, j’ai à priori les aptitudes lié à la logique. Il est donc fort probable que je sois bon dans d’autres disciplines qui requiert de la logique.

Et si je n’ai aucune aptitude, alors je peux toujours chercher la discipline dans laquelle j’excelle, mais il est fort probable que je ne la trouve pas.

Pourtant sans avoir d’aptitude particulière, je peux toucher à tout un tas de choses et valoriser mon profil de par ma polyvalence.

travailler ses faiblesses

De plus dans certaines situations on a pas le choix, il faut travailler nos faiblesses.

Mais un homme célibataire, timide et mal à l’aise socialement à tout intérêt à travailler sur lui si il ne veut pas finir vieux garçon. Rester dans son coin ne l’aidera pas, même si il devient médaille de platine sur un jeux Multi-joueurs en ligne. Car sans devenir un type à l’aise en toute circonstance et doté d’une coolitude ultime, il pourra gagner un peu d’aisance et être mieux armé pour s’offrir des opportunités.

De même, la meilleure façon de s’enrichir est d’entreprendre. Donc être mauvais en gestion devrait-il vous amener à renoncer à l’entrepreneuriat ?

Après travailler ses faiblesses c’est se confronter à la réalité de son imperfection, c’est faire l’expérience d’un travail acharné pour peu ou pas de résultat et passer du temps sur un point qui aurait peut-être été mieux utilisé ailleurs.

Donc travailler ses faiblesses c’est prendre le risque de briser sa confiance. Et si cette confiance n’est pas au beau fixe, ce n’est peut être pas pertinent.

Je n’ai pas de réponse pour ce sujet.

Je peux juste dire qu’il ne faut pas faire ce qu’on trouve chiant, car on risque d’avoir du mal à se concentrer et à se discipliner. Cependant, si il y a des éléments que l’on rencontre régulièrement et qui sont compliqués pour nous mais indispensable dans notre discipline, il faut trouver une stratégie pour affronter ces obstacles le plus sereinement possible.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *